CALL CENTER : 0262 43 12 42
Suivez nous sur : insta facebook

Tout savoir sur les vêtements haute visibilité

A savoir

Que dit la loi ? 


De manière générale, le Code du travail impose à l’employeur de mettre à disposition des salariés, gratuitement et de manière personnelle, les équipements de protection individuelle (EPI) nécessaires et de veiller à leur utilisation. Il impose également la signalisation individuelle haute visibilité dans les situations où il est nécessaire voire indispensable d’être vu : chantiers sur route et autoroute, pompiers, équipes de secours et de sauvetage, plate-formes, aéroports… Ainsi : "toute personne intervenant à pied sur le domaine routier à l’occasion d’un chantier ou d’un danger temporaire doit revêtir un vêtement de signalisation à haute visibilité de classe 2 ou 3".


Quelles sont les normes haute visibilité ?


Le 28 juin 2013 a été publiée la norme EN ISO 20471 :2013 qui remplace la norme EN 471:2003/2007. Les vêtements de travail déjà certifiés selon la norme EN 471 restent valables. La norme EN ISO 20471 :2013 est une norme nationale, européenne et internationale. Sa principale innovation concerne l'obligation d'assurer la visibilité des utilisateurs de vêtements à haute visibilité de tous les côtés (donc 360°), un principe appliqué lors de la conception des vêtements. Pour garantir cette visibilité à 360° dans les situations présentant un risque élevé, il est important que les bandes rétro-réfléchissantes horizontales et les matières fluorescentes entourent le torse, les jambes et les bras.


Les trois classes de vêtements haute visibilité


Classe 1 : niveau de visibilité le plus faible. Exemples : baudriers (déconseillé pour les travailleurs).

Classe 2 : niveau intermédiaire de visibilité. Exemples : gilets, chasubles, cottes à bretelles.

Classe 3 : niveau de visibilité le plus élevé. Exemples : vestes à manches longues, parka, ensembles pantalon/veste.


Comment porter un vêtement haute visibilité ?


Les vêtements haute visibilité doivent être ajustés à la personne en tenant compte du volume de vêtements portés en dessous ou, lors de la mise à longueur (manches et/ou bras), en respectant les exigences de positionnement des bandes selon la norme EN 471. Ils doivent être confortables, agréables à porter et adaptés au climat. Les éléments, dans le cas d’un ensemble indissociable, ne doivent pas être séparés et rien ne doit masquer les matériaux à haute visibilité.


Comment entretenir les vêtements haute visibilité ?


Le lavage se fait avec des lessives ne contenant aucun azurant optique et l’entretien industriel nécessite l’emploi de bandes rétro-réfléchissantes appropriées.

LE BLOG SAE

Les dernières actualités au sujet de la protection individuelle

15
janv.

Tout savoir sur les vêtements haute visibilité

Que dit la loi ? De manière générale, le Code du travail impose à l’employeur de mettre à disposition des salariés, gratuitement et de manière pers...

CONTINUER DE LIRE
16
janv.

Nous produisons aussi... de l'énergie

Le développement durable est une préoccupation majeure chez SAE. Chaque jour, nous nous efforçons de produire de manière raisonnée, d'éviter le gasp...

CONTINUER DE LIRE
12
déc.

Benjamin Postaire – Consultant communication

Cela fait maintenant quatre ans que Benjamin Postaire accompagne SAE sur l'ensemble de sa stratégie de communication, notamment digitale. Consultant...

CONTINUER DE LIRE

#bienéquipé

box Souscrivez à notre Newsletter
Restez informé des dernières innovations du monde de l'EPI
et ne manquez plus nos offres promotionnelles
Merci