Que dit la loi ? 

De manière générale, le Code du travail impose à l’employeur de mettre à disposition des salariés, gratuitement et de manière personnelle, les équipements de protection individuelle (EPI) nécessaires et de veiller à leur utilisation. Il impose également la signalisation individuelle haute visibilité dans les situations où il est nécessaire voire indispensable d’être vu : chantiers sur route et autoroute, pompiers, équipes de secours et de sauvetage, plate-formes, aéroports… Ainsi : "toute personne intervenant à pied sur le domaine routier à l’occasion d’un chantier ou d’un danger temporaire doit revêtir un vêtement de signalisation à haute visibilité de classe 2 ou 3".

Quelles sont les normes haute visibilité ?

Le 28 juin 2013 a été publiée la norme EN ISO 20471 :2013 qui remplace la norme EN 471:2003/2007. Les vêtements de travail déjà certifiés selon la norme EN 471 restent valables. La norme EN ISO 20471 :2013 est une norme nationale, européenne et internationale. Sa principale innovation concerne l'obligation d'assurer la visibilité des utilisateurs de vêtements à haute visibilité de tous les côtés (donc 360°), un principe appliqué lors de la conception des vêtements. Pour garantir cette visibilité à 360° dans les situations présentant un risque élevé, il est important que les bandes rétro-réfléchissantes horizontales et les matières fluorescentes entourent le torse, les jambes et les bras.

Les trois classes de vêtements haute visibilité

Classe 1 : niveau de visibilité le plus faible. Exemples : baudriers (déconseillé pour les travailleurs).
Classe 2 : niveau intermédiaire de visibilité. Exemples : gilets, chasubles, cottes à bretelles.
Classe 3 : niveau de visibilité le plus élevé. Exemples : vestes à manches longues, parka, ensembles pantalon/veste.

Comment porter un vêtement haute visibilité ?

Les vêtements haute visibilité doivent être ajustés à la personne en tenant compte du volume de vêtements portés en dessous ou, lors de la mise à longueur (manches et/ou bras), en respectant les exigences de positionnement des bandes selon la norme EN 471. Ils doivent être confortables, agréables à porter et adaptés au climat. Les éléments, dans le cas d’un ensemble indissociable, ne doivent pas être séparés et rien ne doit masquer les matériaux à haute visibilité.

Comment entretenir les vêtements haute visibilité ?

Le lavage se fait avec des lessives ne contenant aucun azurant optique et l’entretien industriel nécessite l’emploi de bandes rétro-réfléchissantes appropriées.